Menu

Publié le 27 juillet 2020

Portrait #14 – Johanne, Number 8 et Nag

Parce que nous ne pouvons pas fêter ensemble les 25 ans d’Art Sonic cette année, nous souhaitions vous présenter l’organisation du festival à travers le portrait de différents acteurs. Embarquez dans les coulisses et rencontrez au fil des jours ces inconnus du grand public sans qui le festival ne serait rien !

 

Johanne Béchet – co-responsable bar à cocktails

Jérôme Chatelais – aka Number 8 – responsable bar

Guillaume Marie – Nag pour les intimes – co-responsable bar à vin / cidre

 

Depuis quand es-tu bénévole et quelles sont tes missions sur le festival ?

Johanne : Je suis devenue bénévole d’Art Sonic en 2006, suite à ma rencontre avec mon chéri Jean Charles, qui m’a initié au festival. Il était président à l’époque. Mes débuts ont commencé avec ma copine Sandrine en backstage artistes, puis avec les bénévoles. C’était un vrai plaisir de pouvoir tous les rencontrer. Et un jour avec ma petite belle sœur Hélène nous est venue la bonne idée de créer le bar à cocktails, plus communément surnommé le BAC. Depuis on passe le week-end les pieds dans le sable à faire des cocktails !

Number 8 : J’étais festivalier en 1997 et 98. Je suis devenu bénévole en 1999 avec une grosse partie de l’équipe de foot pour gérer le parking/camping sous la houlette de Deniro. Je prends ensuite la co-responsabilité du parking jusqu’en 2009 et après 11 éditions à l’extérieur du site des concerts je deviens co-responsable du bar. Pendant le festival, avec une équipe d’une quarantaine de bénévoles, nous avons 33 mètres de comptoir à occuper afin de servir les festivaliers en bières, sodas, jus de fruits et toutes sortes de rafraichissements. J’ai également un œil sur les autres bars du festival notamment pour l’approvisionnement de nos gobelets personnalisés qui s’arrachent chaque année. La journée du samedi est aussi marquée par la mise en place du bar à sirops pour nos mini festivaliers du Kid Sonic !

Nag : Moi je suis bénévole depuis 14 ans ! J’ai commencé à la brigade verte pendant 2 ans. Ensuite, j’ai intégré le parking où j’ai passé 10 ans dont 2 ans en tant que responsable. Depuis 2018, je suis co-responsable du bar à vin / cidre avec François et Maxime.

As tu un souvenir particulier, un concert, une anecdote sur le festival ?

Johanne : Parmi toutes ces années, il y a quelque chose que j’adorais et qui me manque, c’était d’aller après notre service boire les supers cocktails de Branson (Yonyon – Lionel) accompagnés de ses supers blagues ! De très bons moments partagés avec les copines !

À cette époque déjà, on parlait de Briouze et d’Art Sonic un peu plus loin que dans le bocage.

Number 8 : Au niveau des souvenirs on est plutôt bien servi tellement ils sont bons et nombreux. En 2000, lors d’une édition assez pluvieuse, le terrain s’était tassé de quelques centimètres à la suite des pogos du public déchainé. Je me souviens d’une ambiance extraordinaire malgré la météo. Pendant le concert de Mass Hysteria, Mouss, le chanteur avait lancé un slogan dont il a le secret : « Ce soir c’est la furia à Briouze, les pieds dans la bouse ! ». J’ai été surpris de retrouver ce slogan gravé sur les bancs de la fac de Caen quelques mois plus tard. À cette époque déjà, on parlait de Briouze et d’Art Sonic un peu plus loin que dans le bocage.

Je crois que l’année des 20 ans restera dans ma mémoire avec le nombre 20 formé avec tous les bénévoles et partenaires présents à l’inauguration du festival.

Nag : Un bon souvenir ? Mais il y en a tellement ! Je crois que l’année des 20 ans restera dans ma mémoire avec le nombre 20 formé avec tous les bénévoles et partenaires présents à l’inauguration du festival. Et les copains montés sur scène après Shaka Ponk avec le gâteau d’anniversaire géant. Tout le monde était en feu, c’était cool !

S.Dufresne / V. Lefoyer / Loewen


Since 1996

Pro - Presse - Partenaires - mentions légales - confidentialité - © La Confiserie